Agir individuellement


Vous êtes convaincu de l’importance d’agir face au problématiques climat et énergie ?

Vous vous demandez quoi faire ?

Alors, pourquoi ne pas agir, vous, de suite, à votre niveau ?!

 

Voici quelques raisons de passer à l’action à votre niveau.

Agir à son niveau c’est d’abord voter !

Attention, il ne s’agit pas de voter au sens classique du terme, ce qu’on ne fait que 1 fois tous les un ou deux ans, avec un bulletin de papier qu’on met dans une urne pour un candidat qui a fait des promesses dans tout un tas de domaine et dont on ne sait pas lesquelles il tiendra vraiment. Non, il s’agit de voter quotidiennement avec son argent : dès que vous consommez, dès que vous faites un achat, vous donnez votre quotidien en pièces métalliques, en billets ou en monnaie scripturale aux entreprises auxquelles vous achetez des choses. Ce ne serait pas un vrai vote ? Pourtant, plus ces entreprises ont de milliards de ces voix monnétaires, plus elles ont de poids pour influencer les décisions politiques, soit en finançant du lobbying, soit en mettant en avant leur poids économique et les risques pour l’emploi et le pays d’une législation qui leur serait défavorable. Alors, votez pour les entreprises qui agissent comme vous le souhaitez, vous leur donnerez du poids et elles pourront appuyer les lois qui leur permettront de se développer encore plus. En parralèle, vous réduirez le poids de leurs concurrentes, que vous souhaitez voir se réformer.

Ne pas agir à son niveau, c’est toujours voter !

Mais dans le sens inverse : c’est donner du pouvoir ou le maintenir pour des entreprises et des structures qui s’opposent à l’avènement de l’avenir que vous voulez construire !

Agir à son niveau, c’est faire sa part !

C’est la légende du colibri qui, alors que la forêt est en feu, fait des aller-retour en transportant goutte à goutte un peu d’eau dans son bec pour éteindre l’incendie. Seul il ne peut rien et il pourrait baisser les bras. Mais si suffisamment de monde s’y met, ça peut tout changer : si 10 % de ceux qui veulent voir plus d’énergies renouvelables achetaient effectivement une partie de leur énergie sous forme renouvelable, la filière serait boostée. Si 10 % des gens qui trouvent qu’il y a trop d’emballages n’achetaientplus de produits suremballés, les entreprises qui les fabriquent auraient une forte baisse des ventes et devraient s’adapter. Etc.

Ne pas agir à son niveau, c’est bloquer le changement !

Si vous continuez à agir comme vous avez toujours agi, pourquoi les choses ne continueraient pas d’être comme elles ont toujours été ?

 

Alors, comment agir à son niveau ?

Dans un premier temps, nous vous invitons à faire un rapide bilan de vos émissions de gaz à effet de serre avec l’outil MonImpactCarbone. Il vous permettra de voir où agir en priorité.

Que vous fassiez ce bilan ou pas, voici les domaines principaux dans lesquels vous pouvez agir avec quelques pistes d’actions.

logement

C’est principalement par les dépenses de chauffage aux énergies fossiles que le logement émet des gaz à effet de serre. Parmi les mesures les plus efficaces, vous pouvez isoler votre logement, ne chauffer que les pièces où c’est utile, vous couvrir davantage ou bien changer de chauffage pour passer aux renouvelables ;

transport

Le transport est une grande source d’émissions par l’utilisation de combustibles fossiles. Pour améliorer son impact, une action importante et de choisir, si possible, un logement près de son travail (et autres endroits que l’on fréquente), privilégier ensuite le vélo ou les transports collectifs, pour les déplacements lointains préférer le train puis le covoiturage à la voiture ou l’avion ;

alimentation

Les émissions de l’alimentation sont aussi importantes que celles du transport et du logement. Elles proviennent essentiellement de la viande (notamment viande rouge) et des plats préparés et dans une moindre mesure de l’alcool. Vous pouvez donc par exemple manger plus de légumes et moins de viande ; vous pouvez en profiter, à budget constant, pour acheter de la viande de meilleure qualité et produite près de chez vous.

consommation de bien et de services

Dans ce domaine, c’est essentiellement la production de matériaux de base (métaux, plastiques, etc.) qui sont très émetteurs. Acheter de meilleure qualité pour garder plus longtemps les choses, retrouver les goût des loisirs sans carbone (musiques, peinture, danse, lecture, etc.)

banques et épargne

Via votre épargne, vous financez des entreprises. Toutes les banques n’ont pas le même portefeuille d’entreprise et certaines font plus attention que d’autres aux critères environnementaux et sociaux. Vous pouvez par exemple vous référer au classement des banques réalisé par ce site : http://epargneclimat.com/

 

Engagez-vous !

Enfin, vous pouvez aussi vous engager dans un projet de société (associations, ONG, mouvements citoyens etc) pour promouvoir des actions concrètes visant à améliorer la société. Ces actions pleines de sens permettent de développer des liens entre personnes concernées et d’inspirer son entourage pour donner envie aux autres d’agir au moins à leur échelle.
Et n’oubliez pas : si vous cherchez à inspirer les autres sans vous même montrer l’exemple, ça ne marchera pas. Les actes comptent plus que les mots.